Comment devenir éducateur spécialisé ?

le travail d un educateur specialise

En étroite liaison avec d’autres professionnels de la santé, de l’éducation et de l’aide sociale, l’éducateur spécialisé intervient auprès d’enfants et d’adolescents à problèmes ainsi qu’auprès d’adultes présentant des handicaps de tout ordre. Cette fonction implique non seulement une formation adéquate mais également certaines qualités personnelles.

Le profil idéal de l’éducateur spécialisé

La profession d’éducateur spécialisé est aussi éprouvante physiquement et nerveusement que passionnante. Elle nécessite donc certaines aptitudes particulières.

Documentation

1) Disponibilité

Ce n’est pas un métier qui s’exerce derrière un bureau à heures fixes ; en établissement l’éducateur spécialisé peut être amené à assurer des permanences la nuit et le weekend ou à rencontrer les jeunes à des horaires très irréguliers s’il travaille en milieu ouvert. Il doit également faire preuve de disponibilité d’esprit en étant réceptif aux problèmes qui lui sont exposés.

2) Empathie

Se mettre à la place d’autrui est incontestablement le meilleur moyen de cerner ses difficultés. Il faut savoir écouter, comprendre mais se garder de juger.

3) Patience et fermeté

Ces deux qualités sont loin d’être incompatibles : restaurer l’autonomie d’une personne âgée ou déficiente passe souvent par des directives très répétitives que l’on doit indiquer avec douceur mais sans jamais céder devant ses réticences.

4) Esprit d’équipe et créativité

Les projets éducatifs et créaifs sont mis en place par une équipe comprenant l’éducateur spécialisé et d’autres spécialistes tels que psychologues, magistrats ou assistantes sociales. L’éducateur peut avoir aussi un rôle à jouer dans un projet de développement local.

5) Equilibre émotionnel et affectif

Souvent confronté à des situations de grande détresse, l’éducateur spécialisé se doit de rester zen en toutes circonstances : garder la « bonne distance » n’est pas toujours facile.

La formation d’éducateur spécialisé

La seule voie pour accéder à cette profession est le diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé (DEES). Il existe plusieurs formations pour l’obtenir :

  • préparation en 3 ans dans l’une des écoles agréées par le ministère du Travail ;
  • DUT Carrières Sociales, option éducation spécialisée (2 ns) suivi d’une année de formation complémentaire.

Pour les candidats travaillant déjà dans l’éducation spécialisée, il
exis
te une passerelle permettant de le préparer en un an à l’IUT de Grenoble dans le cadre de la formation continue.

Quel que soit l’établissement, l’accès à la formation est ouvert sur concours aux bacheliers.

Comme toute formation du secteur sanitaire et social, celle-ci se partage entre cours théoriques et stages. Elle peut s’effectuer en formation initiale ou par la voie de l’alternance. L’enseignement théorique s’étale sur 1450 heures avec 4 domaines de formation et l’enseignement pratique d’une durée totale de 15 mois est réparti sur les 3 années d’études.

En fin de formation, les compétences professionnelles suivantes doivent être acquises :

  • conception et mise en oeuvre d’une relation éducative adaptée aux personnes et aux groupes ;
  • élaborer et réalisation des projets éducatifs au sein d’une équipe et d’une institution ;
  • travail dans une équipe et coordination ;
  • implication dans les dynamiques institutionnelles et travail avec les partenaires de l’action éducative, thérapeutique et sociale.

Il s’agit donc d’une formation dense et très complète fournissant de solides bases pour les stages en milieu professionnel.

La certification d’éducateur spécialisé

L’obtention du DEES est subordonnée à la validation de toutes les compétences ainsi que des différents stages cliniques.

1) DC1 : accompagnement social et éducatif spécialisé – Epreuve de pratiques professionnelles

devenir educateur specialise

Epreuve orale de 30 mn en centre d’examen : coefficient 1 (oral) + 1 (dossier et évaluations).
L’épreuve s’appuie sur un dossier d’une quinzaine de pages rédigé par le candidat au cours de ses stages et la note prend en considération les évaluations des stages.

2) DC2 : conception et conduite de projet éducatif spécialisé

  • Etude de situation (coefficient 1) : participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif ; épreuve écrite de 4 heures en cours de formation à partir d’une situation de 3 à 6 pages fournie au candidat.
  • Présentation et soutenance d’un mémoire sur la conception du projet éducatif (mémoire = coefficient 1 ; soutenance = coefficient 1) ; épreuve orale de 30 mn en centre d’examen.

3) DC3 : communication professionnelle

  • Travail en équipe pluri-professionnelle : entretien à partir d’un journal d’étude clinique de 5 à 10 pages ; coefficient 1 (oral) + 1 (écrit) ;épreuve orale de 30 mn en centre d’examen.
  • Coordination : validation d’écrits professionnels par les sites de stages en cours de formation.

4) DC4 : implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et inter-institutionnelles

  • Implication dans les dynamiques institutionnelles : épreuve écrite de 4 heures en centre d’examen portant sur une situation proposée relative aux politiques sociales ; coefficient 2.
  • Travail en partenariat et en réseau : épreuve orale de 30 mn en cours de formation s’appuyant sur un dossier d’une quinzaine de pages élaboré par le candidat au cours d’un stage ; coefficient 1 (oral) + 1 (dossier et évaluations).

Certains diplômes du domaine social détenus par le candidat enraînent un allègement ou une dispense de plusieurs domaines de formation. En cas de dispense, le domaine est automatiquement validé.

Laisser un commentaire